Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jeux vidéo: 10% des ados, surtout des garçons, ont un usage problématique

L'étude distingue plusieurs facteurs associés à l'usage problématique du jeu: le genre (les garçons étant plus exposés que les filles), les circonstances de jeu (jouer seul et/ou en ligne), le fait d'avoir sa propre console de jeux, et de jouer à un grand nombre de jeux multiplient les risques de devenir un joueur accro.

Les plus fragiles sont ceux dont l'encadrement parental est faible

Les adolescents en situation de mal-être ou de «dépressivité», ceux qui ont déjà redoublé ou qui ont des parents eux-mêmes souvent connectés sont plus susceptibles de tomber dans la dépendance au jeu.

«D'une façon générale, les profils de joueurs problématiques se retrouvent parmi les adolescents dont l'encadrement parental est faible (...). Les adolescents indiquant qu'ils ne peuvent pas parler facilement à leurs parents, ni trouver du réconfort auprès d'eux sont également plus sujets aux comportements problématiques de jeu», conclut l'étude.

Initiée par la consultation jeunes consommateurs (CJC) du Centre Pierre Nicole de la Croix-Rouge française et l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), l'enquête a été réalisée sur 2.000 élèves de la région parisienne (de la 4e à la 1ère) pendant l'année scolaire 2013-2014.

Tag(s) : #Réflexions, #High-Tech et Jeux vidéo

Partager cet article

Repost 0